Disons que j'ai été légèrement occupée ces derniers mois par un petit contre- temps. J'ai déménagé. Mais pour faire simple, j'ai quitté ma petite ville de province pour ...Phnom Penh au Cambodge. Alors vous pardonnerez bien mon silence.

Je suis encore un peu démunie : j'ai mon appareil photo, un nouvel ordi portable et un seul ouvrage avec moi. Tout le reste est dans un container qui flotte encore (je l'espère) sur l'océan indien à cette heure

Parce que l'on ne change pas facilement, ma première recherche d'expat sur Phnom Penh n'a pas été un bon médecin, une école ou une salle de sport comme tout le monde (d'abord, Mr, arrivé plus tôt, s'était chargé de tomber malade tout seul et de chercher un médecin, ensuite nous sommes pour la première fois des expatriés sans enfant, et enfin le sport et moi....) Ma première préoccupation a été de trouver un "club" de travaux d'aiguilles. Et j'ai trouvé! Il s'agit de réunions de Stitch and Bitch dans le genre "tricot-thé" .

Je vais pouvoir relancer mes doigts sur les aiguilles